26 novembre 2007

Arrêt sur imprimés

  Pour achever de vous convaincre de la grande richesse de l'exposition Lacroix, j’aimerais vous présenter aujourd’hui les mises en parallèle les plus significatives de l’expo. « Présentés sur des mannequins de bois, les vêtements du couturier dialoguent avec des pièces historiques. Robe à crinoline, fourreaux, capes et boléros disent la correspondance intime, tissée à travers les âges, des couleurs, imprimés, formes et matières. » soulignait Florence Evin dans son article daté du samedi 10 novembre, Le Monde. Article... [Lire la suite]
Posté par Poirette à 23:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

22 novembre 2007

Mannequinage, mode d'emploi

          Je vais aujourd’hui m’attarder sur un point qui suscite bien des questions : Le mannequinage.            Précédemment, je vous avais donné la définition suivante : « Le mannequinage est l’action de « sculpter » un vêtement sur un mannequin de bois, en respectant la morphologie de l’époque et les courbes de sa détentrice. » C’est un peu succin, remontons à la source avant tout... Je ne sais pas si vous prêtez beaucoup d’importance « au support » du... [Lire la suite]
Posté par Poirette à 21:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 novembre 2007

Epopée Christian Lacroix

. Réquisitionnée par le Musée des Arts Décoratifs pour travailler sur l’exposition « Christian Lacroix, Histoires de mode » et spécifiquement sur le mannequinage de 500 œuvres d’art (le mannequinage est l’action de « sculpter » un vêtement sur un mannequin de bois, en respectant la morphologie de l’époque et les courbes de sa détentrice. Donner vie au vêtement avec grâce et légèreté, le B.A.B.A d’une exposition accomplie et la prouesse de rendre le support transparent), je souhaite à présent vous illustrer cette belle... [Lire la suite]
Posté par Poirette à 22:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
30 septembre 2007

Démontage Chopinot-Gaultier

Deux jours de démontage pour une année de préparation, la dure loi des expositions. Après M. Gaultier et Mme Chopinot, place à M. Lacroix et ses « Histoires de mode » au Musée de la Mode et des Arts Décoratifs. Absente lors du montage du « Défilé », je fus ravie de déshabiller les silhouettes massives aux regards rieurs. Costumés avec malice et humour par Jean-Paul, les gaillards de Régine semblaient encore danser devant moi. Certains costumes si pesants et encombrants que je réalisais combien la danse est une prouesse... [Lire la suite]
Posté par Poirette à 01:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]